Quelles sont les particularités de la sculpture ?

Faisant partie de la 2e catégorie de la liste officielle des arts, la sculpture reste une activité artistique qui inspire encore et encore de nombreux jeunes d’écoles d’art du monde entier. Voici ses particularités.

Les particularités dominantes d’une sculpture

La sculpture est un art très surprenant et attractif, la raison pour laquelle elle détient la deuxième place dans les catégories des arts. Il y a beaucoup de qualités à apprécier dans une sculpture qui ne se trouvent pas dans les dessins et les peintures. Quelques exemples attractifs d’une sculpture, c’est que le passionné peut apprécier la couleur et la texture de la pierre ou du bois, l’éclat du bronze, la forme des silhouettes et les motifs linéaires qui décorent puis animent la surface. Ce sont ces qualités visuelles qui permettent à une sculpture d’être un véritable chef-d’œuvre. Parce qu’à la différence d’une peinture et d’un dessin, elle évoque une apparence en trois dimensions. Et cette configuration tridimensionnelle rend une sculpture encore plus réelle. Cependant, la capacité à percevoir une forme pleine tridimensionnelle ne dépend pas seulement de la vue. Le sens du toucher joue également un rôle indispensable. Puisque souvent, lorsqu’une personne saisit un objet, elle le manipule autant qu’elle le regarde.

Du coup, elle peut faire contourner ses mains sur l’objet tout en appréciant vivement les silhouettes et les textures. Ces différentes particularités donnent alors des avantages majeurs à la sculpture. Néanmoins, les qualités tactiles en sculpture se définissent en trois manières. Tout d’abord, la qualité tactile des surfaces telles que : le doux, le rugueux, le glissant, etc. qui donne l’impulsion de saisir l’objet et de le caresser. Ensuite, la qualité tactile du poids. Tenir dans sa main une petite sculpture en pierre ou une petite sculpture pleine en métal donne une sensation très différente. La troisième et la plus importante, c’est le volume de la forme. En d’autres termes, il s’agit de l’extension d’un solide dans la totalité des trois dimensions, souvent appelées « être en ronde-bosse ». Le volume, la surface et la perception visuelle sont donc les particularités d’une sculpture.

La sculpture moderne et contemporaine

La sculpture en générale, c’est une œuvre d’art qui résulte des matières dures comme la pierre, le bois, le marbre ou le bronze. Vers les années 1900, la sculpture entrait dans l’ère contemporaine. L’ère qui marqua les grands artistes comme Picasso, Brancusi ou bien Matisse. En effet, distinguer l’art moderne à l’art contemporain est un sujet légèrement ardu. Puisque la sculpture moderne se développait surtout pendant l’époque de la renaissance et qui prenait de l’ampleur grâce aux grands artistes de l’époque comme Léonard de Vinci et Michel-Ange. Quant à la sculpture contemporaine, elle ne se développait que depuis les années 50, juste après la Seconde Guerre mondiale. Dans le temps d’après, la sculpture contemporaine n’arrêtait pas de prendre de l’ampleur et donne naissance alors à de nouvelles créativités par exemple l’art plastique moderne.